Calculatrice graphique Lycée : Casio ou Texas Instruments ?

Calculatrice graphique Lycée : Casio ou Texas Instruments ?

7 juin 2018 1 Par KindleTune

Arrivé au Lycée, il est temps d’abandonner sa bonne vieille calculette pour une véritable calculatrice graphique. Mais laquelle choisir ?

Casio ou Texas Instruments, le grand débat

Casio et Texas Instrument ont toujours été rivaux sur le marché des calculatrices graphiques Lycée. Tandis qu’aux États-Unis, les calculatrices TI sont largement adoptées par la majorité des lycéens, c’est la Casio qui en France prédomine fortement. Le modèle le plus répandu est la Casio Graph 35+E, et son grand boîtier bleu vous sera sans doute familier.

Image de la calculatrice Casio Graph 35+E.

La Casio Graph 35+E.

Quant à la Texas Instruments, c’est la TI-83 Plus qui est la plus connue.

Image de la calculatrice TI-83 Plus.

La TI-83 Plus.

Parmi ces deux calculettes, semblables aux autres modèles de la même marque, quelles sont les différences, avantages et inconvénients que l’on peut relever ? Examinons-cela.

 

Ergonomie, mieux chez Texas Instruments

Peut être avez-vous déjà manipulé une calculatrice graphique Casio, auquel cas vous avez sans doute pataugé un moment dans tous ces menus, sous-menus et sous-sous-menus (Aïe) de la machine. C’est quelque chose qui lui est souvent reproché, accéder à une fonction précise peut être parfois long et fastidieux, en plus de difficile à trouver par soi même. Chez TI, toutes les fonctions sont organisées en menus distincts et accessibles directement depuis les boutons de premier niveau de la calculatrice. Un «catalogue» est également à disposition d’une simple pression de touche, répertoriant toutes les fonctions par ordre alphabétique.

Image du catalogue d'une calculatrice Texas Instruments.

 

Après avoir utilisé les deux, j’en suis arrivé à la conclusion qu’effectuer des opérations de toute sorte avec la TI est un gros gain de temps par rapport à la Casio.

 

Lisibilité et prise en main, mieux chez Casio

Ce critère est contrairement à votre première impression différent de l’ergonomie. On ne parle pas ici d’accessibilité aux touches et aux fonctions mais d’affichage de la calculatrice et de sa compréhension par l’utilisateur. J’ai envie de dire qu’ici il n’y a pas photo, la Casio est bien plus user-friendly que la Texas Instruments.

Photographie du menu de la calculatrice Casio Graph 35+E.

Le menu de la calculatrice Casio Graph 35+E

Tout d’abord, les fractions. La Casio vous affiche les barres de fractions dans votre calcul, ce qui simplifie à la fois l’entrée de ce dernier, mais aussi l’affichage du résultat. La TI elle n’a pas d’affichage vertical pour les fractions, ainsi ​\( \frac{7}{8} \)​sur Casio devra être entré (7/8) sur TI. D’autre part, elle ne peut pas afficher de fraction irréductible ni de valeur exacte sous forme de racine carrée au résultat. Par exemple, tandis que le résultat sous Casio sera ​\( \frac{33}{64} \), celui sur TI sera un ensemble barbare de décimales, 0.515… impossible à afficher sous forme fractionnaire. La TI ne pourra de la même manière afficher des résultats comme ​\( 2\sqrt{3} \)​ (affichage Casio) que sous forme décimale. C’est selon moi un problème de taille, puisque souvent les lycéens sont amenés sur leur copie à donner un résultat exact comme ceux cités ci-dessus sous forme de fraction irréductible ou autres, mais certainement pas un nombre affreux à 8 décimales. Toutefois, c’est un choix assumé par le groupe, et qui a au moins l’avantage de faire marcher le cerveau des étudiants…

 

Le contenu, vraiment mieux chez Texas Instruments

C’est un avantage indéniable qu’a Texas Instruments, leurs calculatrices sont vraiment, vraiment fournies. Pour les lycéens, c’est le top, ils ont intégrés dès le départ dans leur calculatrice :

  • Un tableau périodique des éléments de Physique avec des explications détaillées pour chaque atome  et toutes les données qui vont avec.
  • Une application de géométrie semblable au logiciel GeoGebra qui leur permet de modéliser leurs figures en classe et dans les examens.
  • Différentes applications de finance, de calcul de probabilités, …
  • Un tableur (oui oui, un tableur).
  • Des outils de simulation, de calcul algébrique à foison.
  • Et pour les étudiants pas trop sérieux, une ribambelle de jeux dont certains célèbres comme Snake ou des dérivés de Mario (on adore celui-là) !
Un jeu de plateformes sur la calculatrice TI-83 plus.

Un jeu de plateformes sur TI-83 plus.

Chez Casio, il n’y a pas toutes ces applications, simplement les fonctions «de base» nécessaires aux lycéens.

 

Et le prix de la calculatrice ?

Le prix est un critère essentiel dans le choix d’un appareil, les calculatrices ne font pas exception. Tandis que la Casio Graph 35+E coûte environ 70€, la TI-93 plus elle coûte 90€, soit 20€ de plus.

 

Conclusion

La TI-83 Plus est clairement plus fournie que la Casio Graph 35+E. Que cela soit au niveau des outils à disposition ou des options de calculs, elle surpasse la calculatrice du groupe japonais. Cependant, ces options en font une machine à calculer plus avancée, que les utilisateurs auront possiblement plus de mal à manipuler. Alors que la Texas Instruments joue dans la catégorie fonctionnalité, la Casio elle mise tout sur son côté plus intuitif et visuel.

Le dilemme est donc le suivant :

  • Si vous aimez avoir beaucoup de fonctions sous la main, avoir une liberté plus grande quitte à avoir un côté technique supplémentaire, optez pour une calculatrice Texas Instruments (site officiel).
  • Si vous préférez rester sur une calculatrice simple, plus limitée mais plus facile à prendre en main, optez pour une calculatrice Casio (site officiel).

Voilà le conflit entre Texas Instruments et Casio apaisé !